Comment protéger efficacement vos réseaux sociaux des pirates ?

Réseaux Sociaux

Si un – ou plusieurs – de vos comptes sociaux venai(en)t a être piraté(s), les conséquences pourraient être fâcheuses : diffusion de fausses informations voire, bien plus grave, insultes envers vos clients et prospects ! On vous donne nos trois règles d’or pour bien les sécuriser.

L’affaire a fait grand bruit : en juillet dernier, le compte Twitter du ministère de la Culture a été piraté par un adolescent de 13 ans qui s’est distingué par un style bien à lui, naviguant entre discussions amicales et insultes franches adressées aux internautes !

Plus généralement, depuis plusieurs mois, plusieurs réseaux sociaux ont été utilisés comme relais pour diffuser des virus informatiques. Objectif des pirates : voler vos données personnelles ou, pire encore, tenter d’accéder à vos comptes bancaires.

Si nous sommes les premiers à régulièrement vous inciter à utiliser les réseaux sociaux dans le cadre de vos activités professionnelles (ils sont idéals pour trouver des clients, faire de la publicité… bref, votre présence y est indispensable), nous sommes également conscients que s’ils venaient à être piratés, vous pourriez vivre un véritable enfer ! Pour éviter d’en arriver à de telles extrémités, on vous donne nos trois règles d’or pour sécuriser vos comptes et vous protéger des piratages.

1- Choisissez avec le plus grand soin vos mots de passe

Le choix du mot de passe est essentiel pour se protéger du piratage de vos comptes Facebook ou Twitter. Cela peut paraître évident, mais nous sommes encore trop nombreux à négliger cette étape. Pour preuve, beaucoup continuent à utiliser « password » ou encore « 123456 » comme mot de passe… Et, croyez le ou non, certains utilisent carrément leurs noms de famille, leurs prénoms, leurs dates de naissance ou toute autre donnée personnelle. En d’autres termes, tout ce qu’il ne faut pas faire !

Pour être fiable, votre mot de passe doit contenir des caractères de types différents : majuscules, minuscules, chiffres et caractères spéciaux. Pour les indécis, voici deux méthodes simples recommandées par L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI). La première consiste à réécrire une phrase facile à retenir. « J’ai mal au dos depuis lundi» devient « gmaloDO2p8lin10 ». L’autre méthode consiste à résumer une citation ou un proverbe avec ses premières lettres. « On n’apprend pas aux vieux singes à faire des grimaces » se transforme en « On’apavsàfdg ».

Evidemment, on vous conseille de choisir un proverbe un peu moins connu…

2- Activez la double-authentification

Aussi appelée « authentification à deux facteurs », il s’agit d’un processus qui permet d’ajouter un niveau de sécurité supplémentaire grâce à votre numéro de téléphone portable. Concrètement, en plus de vous demander votre mot de passe, votre réseau social vous demandera aussi de renseigner un code unique que vous recevez directement sur votre Smartphone. Et bien que cela puisse vous paraître ennuyeux, on vous recommande vivement de le faire ! En effet, mieux vaut perdre trente secondes à attendre votre code de validation plutôt que de perdre les trois quarts de vos clients si votre compte venait à être piraté…

3- N’utilisez pas le même mot de passe pour vos différents comptes

Là encore, cela peut sembler logique, mais n’utilisez surtout pas la même combinaison pour vos différents comptes (Facebook, Twitter, votre boîte mail, etc.). Ce serait bien trop facile ! Enfin, n’envoyez jamais votre mot de passe par mail. Aucun site sérieux ne vous demandera jamais de lui envoyer directement vos identifiants. Si c’est le cas, vous avez probablement affaire à des personnes mal intentionnées.

Vous voilà prévenus…