Soldes sur internet : 2017, un très bon cru

Marketing direct

Le bilan des soldes d’hiver vient de tomber. Et il est mauvais. Seuls les sites e-marchands sont parvenus à tirer leur épingle du jeu. Revue de détails.

Le contraste est saisissant. Si, dans les magasins physiques, le bilan des soldes d’hiver 2017 est morose, les résultats sont à l’inverse très positifs pour les sites e-marchands. En effet, selon un sondage Toluna réalisé pour LSA, 75,2% des Français ayant fait le déplacement dans un magasin ont succombé aux promotions et autres rabais affichés durant les dernières soldes. Ce qui représente 38,3 millions d’acheteurs… mais surtout une fréquentation en baisse de 4,4 points par rapport à l’année dernière. Autre enseignement de ce sondage : les Français ont dépensé en moyenne 197,43 euros au cours de ces soldes, soit un recul des ventes de 6,8%.

26 millions de Français ont fait leurs soldes en ligne

A l’inverse, le bilan des soldes sur Internet s’annonce en nette progression : selon une enquête de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad),

73% des e-acheteurs interrogés avaient l’intention de se rendre sur le web pour la préparation comme pour l’achat lors des soldes d’hiver (ils étaient 68% en 2016). Une tendance encore plus prononcée auprès des 25-34 ans (82%). En tout, ce sont 26 millions de Français qui étaient attendus sur la Toile pour y effectuer leurs emplettes.

Côté finances, là aussi, il valait mieux cette année avoir un site marchand : en moyenne, la Fevad estime le budget moyen de chaque internaute à 199 euros, soit 16 euros de plus que lors des soldes d’hiver 2016.

A noter enfin que les hommes et les CSP + avaient prévu cette année de délier les cordons de la bourse : les premiers déclaraient prévoir de dépenser 232 euros contre 214 euros en 2016 ; les CSP+ comptaient eux consacrer 242 euros à l’événement (contre 225 euros en 2016).

De plus en plus d’achats effectués via les Smartphones

Ces chiffres montrent à quel point les habitudes des consommateurs sont en train de changer. Ils sont toujours plus nombreux à effectuer leurs achats sur Internet. Une tendance qui ne fera que s’accentuer dans les prochaines années. Particulièrement lorsque l’on sait que le taux d’équipement en Smartphone continue de gagner du terrain.

Ainsi équipés, les e-acheteurs sont naturellement de plus en plus nombreux à s’adonner aux achats en ligne via leur Smartphone (+14 pts depuis 2013) et 23% envisagent d’ores et déjà de continuer ainsi. Une tendance encore plus prononcée parmi les 18-24 ans (35%), les 25-34 ans (37%), les CSP-  (30%) et les Parisiens/Franciliens (30%). Vous voilà prévenus.

Vous souhaitez vous lancer dans le commerce en ligne ou prolonger votre activité sur le web ? Découvrez l’offre Pages Jaunes pour la création de site e-commerce.

Mots clés