Commerçants, restaurateurs, hôteliers : comment attirer les touristes de passage ?

Internet local

Chaque année, que ce soit lors des vacances, pour un week-end ou tout simplement à l’occasion d’un rendez-vous professionnel, ils sont des millions de Français à prendre la route. Pour vous, ce sont autant de potentiels clients qui pourraient bien franchir la porte de votre commerce, s’installer à une table de votre restaurant ou encore occuper une chambre dans votre établissement. Nos conseils pour ne pas passer à côté de ces opportunités de business.

Cet hiver, près de 20% des Français se rueront dans les stations de ski. L’été dernier, 62 %[1] d’entre eux sont partis en vacances. Et tout au long de l’année, la moitié d’entre nous part au moins une fois en week-end. En d’autres termes, quelles que soient votre activité et votre localisation, il y aura forcément des touristes de passages dans votre région. Et on ne compte pas les étrangers qui, en 2015, ont été près de 85 millions[2] à venir découvrir notre pays.

Oui mais voilà : comment les attirer dans votre commerce ?

Le référencement local, une stratégie de visibilité digitale pertinente

Avec l’explosion du nombre de téléphones portables, (Selon l’ARCEP, au 30 juin dernier, le nombre de cartes SIM en France s’élevait à 72,1 millions !), les Français sont de plus en plus nombreux à utiliser leur Smartphone pour rechercher les magasins, hôtels et autres commerces les plus proches d’eux. Mieux : 88%[3] des recherches locales via un Smartphone se transforment en appel ou en passage en boutique dans les 24h suivantes !

Voilà pourquoi il vous faut absolument un site internet pour, au minimum, présenter vos produits et/ou services, indiquer votre adresse et vos horaires d’ouverture (tous nos conseils ici). C’est ce que l’on appelle le référencement local. Pour faire simple, ce dernier englobe l’ensemble des techniques qui permettent de bien se positionner dans les résultats des moteurs de recherches pour une requête localisée. Comme, par exemple, « hôtel + Meudon » ou encore « boucher + Aurillac ».

Aujourd’hui, seuls 46%[4] des commerces indépendants de proximité sont présents sur le web. Pourquoi si peu ? Peut-être parce que la visibilité de ces sites est compliquée à assurer et qu’optimiser leur référencement ne fait généralement partie ni des compétences ni des priorités des commerçants. Pourtant, des solutions existent. Pour en avoir le cœur net, rendez vous .

 

La notion de web-to-store

Cet anglicisme qui se traduit en français par « du Web au magasin » désigne le comportement qu’ont les consommateurs sur Internet avant d’effectuer leurs achats. Les acheteurs sont en effet de plus en plus nombreux à se renseigner sur Internet pour savoir où se situe le magasin, quels sont les horaires, les avis d’autres internautes etc.

Pour bien comprendre, prenons un exemple concret : la famille Tatin, originaire du Nord de la France, se rend en villégiature au bord de la Méditerranée. Alors qu’ils sont à proximité de Montélimar, Madame Tatin, fan de nougats, décide de sortir de l’autoroute pour acheter quelques paquets de sa friandise préférée. Pour trouver un magasin spécialisé, elle fait une recherche sur son téléphone portable. Mappy (le service de cartographie et d’informations géolocalisées sur web et mobile) lui indique une boutique à proximité. Quelques minutes plus tard, Madame Tatin pousse la porte dudit commerce, bien décidée à se faire plaisir.

Pour que vous aussi votre commerce/établissement soit géolocalisable, il vous suffit d’avoir un site qui présente vos produits (ou vos services) et quelques fonctionnalités pratiques dans une optique web-to-store. Pour connaître les bonnes pratiques à mettre en place, rendez vous .

 

Les alertes « push »

Un « push mobile » est un message qui apparaît sur l’écran de votre Smartphone. Ils sont utilisés par de nombreuses applications comme celles des médias (pour vous alerter des informations importantes) ou des réseaux sociaux (pour vous notifier un nouvel ami, un commentaire, un like, etc.)

Pour les commerces, le push mobile associé à la géolocalisation permet d’initier une interaction avec le client ou le prospect. Reprenons notre exemple. La famille Tatin, après avoir rempli de nougats le peu de place qui restait dans le coffre de sa voiture à Montélimar, reprend la route. Il est midi et ils roulent désormais sur la Nationale. A l’approche d’Avignon, Monsieur Tatin, affamé, décide de trouver un restaurant. Ca tombe bien, le votre se situe une centaine de mètres plus loin. Grâce à la technologie du beacon (un petit boîtier permettant d’interagir avec le Smartphone d’un utilisateur passant à proximité pour lui envoyer des informations via Bluetooth), vous pouvez lui envoyer un push pour lui annoncer votre menu.

Si cette technologie n’en est aujourd’hui qu’à ses balbutiements, tout porte à croire que dans quelques années, elle aura révolutionné le commerce.

[1] Etude de « Destination Régions », la fédération française des organismes régionaux du tourisme. Septembre 2016

[2] Source : Ministère des affaires Etrangères

[3] Source : Fevad

[4] Etude BVA-Mappy, décembre 2015