Bien choisir son format de publicité sur internet : display, native advertising, content marketing, référencement payant…

e-Publicité

A nouveaux médias, nouveaux formats : internet en permet de multiples, aussi bien dans leur forme (image, texte, vidéo…) que dans leurs caractéristiques (comment les acheter, pour quels objectifs, etc.). Voici une liste des principaux formats de publicité sur internet utilisés en 2015.

Le bandeau publicitaire

Hérité des médias traditionnels, le bandeau publicitaire est constitué d’une image (comme dans un journal) ou d’une vidéo (comme à la télévision).

C’est le format privilégié par un grand nombre de sites médias, car ils peuvent le vendre en pack, c’est à dire que vous pouvez acheter en même temps une publicité sur le support traditionnel (papier,radio, tv) et sur les supports numériques (sites internet, mobiles). Les campagnes de publicité sur internet comme pour les autres médias peuvent d’ailleurs être nationales et locales pour cibler au mieux les clients potentiels (par exemple le pavé localité proposé par PagesJaunes).
Vous êtes vendeur de meubles dans la région de Marseille et souhaitez annoncer votre nouvelle collection ? Cela peut être un format pertinent pour montrer en image vos nouveautés.

Supposons par exemple que vous souhaitiez acheter un espace publicitaire comme le bandeau en haut de la page d’accueil. Le commercial de la régie publicitaire du site qui vous intéresse vous proposera souvent pour ce format un volume d’impressions, c’est à dire le nombre de fois où la publicité est affichée. Le prix est donné en “coût pour mille” dit “CPM”, sous-entendu “mille affichages”. Il est variable selon les sites, de 0,5 euro à 60 euros.

Simple calcul pour l’exemple : vous achetez 20 000 affichages à 5 euros, votre budget sera de (20 000 * 5) / 1000 soit 100 euros.

Pour contacter la régie publicitaire du média de votre région, le plus simple est d’aller sur leur site et de regarder en bas des pages – le “footer” pour “pied de page” en anglais. Vous y trouverez un lien qui vous mènera vers les contacts et parfois les tarifs.

La publicité en format texte

Popularisée par Google, la publicité sur internet en format texte est la plus utilisée par les moteurs de recherche. Appelée aussi “liens sponsorisés” ou “search”, elle permet une meilleure intégration dans les pages de résultats pour ne pas perturber l’internaute et favoriser les clics.

Elle s’achète souvent au “coût par clic” dit “CPC”. Le principe : vous avez un budget de 100 euros. Le clic coûte 1 euro. Vous achetez donc 100 clics vers votre site – et ce peu importe le nombre de fois où s’affiche votre publicité.

Pour les mettre en place, vous devez aller sur les principaux moteurs de recherche comme Google, Yahoo ou PagesJaunes, et chercher en bas de la page d’accueil un lien “Publicité”.

Parce que trouver les bons mots n’est pas toujours évident, certaines entreprises comme PagesJaunes proposent des services d’achat et de gestion publicitaire. Aujourd’hui les liens sponsorisés sont le format publicitaire le plus utilisé et représentent plus de 50% du marché publicitaire sur internet*

Le “Native advertising”

Un petit anglicisme pour ce qui est très proche d’un “publi-rédactionnel”. Dans la presse un publi-rédactionnel est une publicité qui ressemble à un article. Elle emprunte la même maquette qu’un article, la même police, et va jusqu’à copier le style d’écriture du journal.

Sur internet, on voit beaucoup de “native ad” sur les réseaux sociaux. Quand vous ouvrez votre facebook ou twitter apparait parfois une discrète mention “Sponsorisé” sous le titre d’un statut. C’est de la pub !

Dans ce cas on va souvent acheter une “population” précise. Par exemple, si vous êtes toujours vendeur de meubles, vous paramètrerez l’outil pour que votre publicité soit affichée à “tous les femmes et hommes de 35 à 55 ans dans un rayon de 40 kilomètres autour de Marseille, qui aiment la décoration et la cuisine”.

Pour cela vous devez avoir bien évidemment une page sur facebook ou un compte twitter. N’oubliez pas que l’activité sur les réseaux sociaux est un aussi un bon moyen d’attirer de nouveaux clients

Le “content marketing”

Le content marketing repose sur l’idée que le contenu que vous publiez sur internet va attirer des internautes qui, d’abord lecteurs, pourront devenir acheteurs. Par exemple, ça passerait par l’ouverture d’un blog sur le design des meubles. Ce n’est pas de la publicité au sens propre, mais sur internet on dit que “le contenu est roi”. Cela veut dire que si vous publiez des choses intéressantes, vous pourrez développer votre chiffre d’affaire.

Ici nous ne pouvons plus parler de coût, mais nous devons parler d’investissement, car la création de contenu sur internet est un effort de longue haleine. Pour faire connaitre un site internet par le contenu cela se compte a minima en semaines, la plupart du temps en mois et souvent en années.

Le site de vente de Tableaux en Provence utilise essentiellement son blog et le contenu pour se faire connaître. Résultat : au bout de trois ans, leur chiffre d’affaire sur internet dépasse celui qu’il réalisait avant sur les marchés.

Pour bien choisir votre format de publicité sur internet, posez-vous la question de votre objectif : si c’est pour de la notoriété, alors le bandeau publicitaire et le native advertising feront bien l’affaire. Si c’est pour de l’efficacité, préférez les liens sponsorisés.

A venir dans les prochaines semaines (restez informés avec notre newsletter !) : les différents formats publicitaires sur les réseaux sociaux.

 

 

*  Etude obsepub 2015 – Disponible en pdf sur le site du SRI (Syndicat des Régies Internet)